AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et la foudre frappa...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Frhejal
Soldat du Rang
Soldat du Rang


Messages : 46
Date d'inscription : 01/04/2017

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Ven 12 Oct 2018 - 17:01

Et voilà le résumé des aventures de Barry... À noter que la partie concernant Félicia est peut-être approximative, Barry ayant eu un peu de mal à se concentrer à ce moment là.

Quelques jours se sont écoulés depuis l'ultime tentative d'assassinat sur le duc.
Pendant que ses collègues récupèrent (avec difficulté) des effets de la fumée verte,
Barry profite du plaisir d'être traité comme un invité de marque, pour... Rester enfermé dans la bibliothèque et dévorer des bouquins parlant d'enquêtes et d'étiquette.
Parce que d'une part, il a bien kiffé de jouer les détective, et d'autre part suivre Agathe lui a montré que l'interaction avec le beau monde nécessite plus que les pauvres manières héritées de sa propre famille de bouseux.

Le 5ème jour un convoi approche. Leur duc, Dudrax, vient féliciter ses envoyés pour le travail accomplit et officialiser la paix avec Leonidas.
Il est accompagné d'un mage bien plus impressionnant qu'Holdro (lequel s'est fait la malle après que le duc lui a interdit d'approcher qui que ce soit), et de son apprenti, un jeune homme fort seyant aux cheveux blancs. Un instant Barry se dit que si ce gars faisait des bébés avec Agathe ça créerait probablement une nouvelle race d’êtres divinement beaux qui pourraient réduire le reste du monde en esclavage. Un peu plus tard il apprend que le père du jeune homme est genre l’exact opposé de celui d’Agathe, ce qui met une croix sur toute possibilité d’accouplement. Ouf .

 Le mage soigne tout le monde d'un coup de cercle magique.

Lors du banquet et de la fête qui suit, Barry fait connaissance avec l’apprenti, lui résumant les péripéties de ces derniers jours, au milieu des commentaires enjoués d'un Deroche aussi aviné qu'on peut l'imaginer.
Un peu plus tard, Une demoiselle fort plaisante, répondant au nom de Félicia, vient proposer une danse à Barry, qui tombe des nues car c'est bien la première fois qu'une aussi charmante compagnie s'intéresse à lui. Le nom de famille de la fille lui dit vaguement quelque chose.

Comme elle souhaite un endroit un peu plus calme, Barry propose les jardins. Alors qu'ils se dirigent vers la porte, ils se font siffler par ... Agathe ?
Décidément, elle a pris des habitudes de bof à force de vivre parmi les gardes, celle-là !
Finalement Felicia préfère déambuler dans les couloirs... Et se fait de plus en plus pressante, jusqu'à lui sauter au cou en affirmant qu'elle 'ne peut plus attendre'...
Ce qui met Barry mal à l'aise. Il y a peu, Les filles le fuyaient en l'appelant "le porcher", et voilà qu'en un soir il a droit à sa première danse, son premier câlin (objectivement, s'accrocher au dos d'Agathe et se faire balader comme un sac à dos, ça ne compte pas...), son premier bais....
En se jetant sur lui, elle l'a mis dos à une porte entrouverte, et alors que miss Nobliote-chaud-aux-fesses lui susurre des mots plus ou moins doux à l'oreille, Barry saisit d'autres paroles venant de la pièce :
- Ce n'est pas ce qui devait se passer, vous deviez la protéger...
Barry reconnaît la voix de son seigneur, en grande discussion avec le scribe.
Mais quoi qu'il en soit à présent nous avons gagné la paix et un puissant allié commercial.
Prit de panique, Barry plaque sa main sur la bouche de Félicia en lui faisant signe de ne pas faire de bruit. Toute émoustillée, celle-ci semble ravie de participer à un jeu d'espionnage.
-Togashi n'a jamais agit aussi directement contre nous, il est affaibli...
En cherchant à faire reculer la Donzelle en dehors de la pièce, Barry percute une commode, laquelle émet un grincement désagréable
-On nous écoute !
Paniqué, Barry s'enfonce avec la belle dans un recoin d'ombre à coté de l'armoire, mais le duc s'approche, une torche à la main... Il vont être découverts .
Alors, comme si de rien était, Félicia continue d'enlacer Barry en lui ronronnant à l'oreille de ne pas s'inquiéter, et le pousse contre le mur, dans l'ombre. Ou plutôt dans le mur, derrière l'ombre.
Le duc et sa torche apparaissent à vingt centimètres du visage de Barry. Et Le duc regarde droit au travers de Barry, son regard fouille un instant... Puis il repart.
-J'ai du rêver. Allons nous-en.
La voix suave de Félicia murmure encore aux oreilles de Barry :
-Tu vois mon petit Barry, moi tu pourras toujours me faire confiance...
Sauf que Félicia n'est plus là.  Barry est seul dans l'Ombre. Dés que ses idées redeviennent suffisamment claire, il s'esquive et retourne dans la grande salle, en panique.

Sur le chemin, il cogite dur. Togashi... Togashi... Il a déjà entendu ça quelque part. Non, il a déjà LU ça quelque part. Dans le livre des légendes anciennes, les légendes du temps des Dieux qui marchaient parmi les hommes et de l'ombre qui n'avait pas de nom… Gloups.
De retour dans la fête, Barry ne trouve rien de mieux à faire que s'enfiler un ou deux verres.

Le lendemain, Il retourne à la bibliothèque. Toujours pas de signe du fameux bouquin. Juste Sif et le minimage beau gosse qui se disputent pour une histoire de laisser-passer.
Plus tard, Barry apprend que Bessiste est introuvable depuis la veille. Ce gamin… Il était là la dernière fois que Barry avait eu le livre de légendes dans les mains. était-il une illusion, comme Félicia? si ce n’est pas le cas, c'est la seule piste qu'a Barry pour retrouver ce bouquin. Barry choisi de commencer ses recherches prêt de l'étang, là où il avait joué à cache cache avec le gosse.
Et il ne tarde pas à faire la découverte macabre : l'enfant s'est noyé au fond de l'étang, attaché à une pierre.
Personne n'a de doute : Après avoir perdu ses deux parents, l'enfant a commis un geste désespéré. En témoigne le nœud de style enfantin qui le retenait au fond de l'eau.
Fait ch** , la dernière piste pour trouver ce satané bouquin s'évapore.

Sauf que... Barry a un doute. Cette pierre, cette corde et ce nœud sont là depuis plusieurs mois. Le corps n'est dans l'eau que depuis quelques heures.

Agathe a disparu avec une mystérieuse femme, Baptiste est parti visiter ses parents dans une autre ville, et Sif se moque éperdument de la mort du gamin, occupé qu'il est à se faire un nouvel ennemi du jeune mage, avec qui il s'apprête à partir en voyage.
Dépité, Barry décide de rentrer chez lui aussi. Il demande à Dudrax la permission de prendre congé, en profite au passage pour l'informer de l'incohérence concernant la mort de Bessiste.
Pas la peine d'aller embêter Leonidas pour cela, lui répond-il, le pauvre est suffisamment éploré en ce moment, lui répond-on . Mais Si Barry souhaiter rentrer, il peut faire la route avec le convoi du duc.
Barry ne se fait pas prier.


Fort de sa nouvelle notoriété, Barry décide d'aller se pavaner devant son rustre de frère, histoire de lui montrer qu'il n'est pas aussi bon à rien qu'on le prétend.
Il se rend dans son village d'enfance, et trouve son frère seul, les pieds dans la fange au milieux des porcs. Ni les porcs ni son frère ne sont impressionnés par Barry et ses histoires de ducs, son esprit rural limité semble l'empêcher d'accepter la véracité ou la porté de ce que lui raconte Barry.
Il lui annonce avoir réussi à marier leurs sœurs... Et d'avoir cédé les armoiries de la famille comme dot pour l'ainée !

Barry est abasourdi par la vacuité crânienne de son frère. Après tout les efforts qu'il fait pour sortir leur nom de la boue, son frère s'arrange pour les y renfoncer aussitôt !
Barry s'empresse d'aller rendre visite à sa sœur, mais il doit attendre le soir pour lui parler, car elle et son bébé sont bien trop occupés à se faire malmener par son époux.
Ce dernier s'avère être aussi un mauvais parieur. Qui a perdu les armoiries au jeu. Et on se demande pourquoi sa famille n’avait pas d’honneur...
L'enquête continue, et amène Barry dans l'auberge où le pari a eu lieu. Un petit homme se présente et propose de retrouver les armoiries, contre paiement, bien sûr ...
 Barry accepte, après avoir insisté sur le fait qu'il ne voulait rien d'illégal... L'individu promet de ramener les armoiries en trois semaines maximum.
 Pendant ce temps, Barry loge chez son autre sœur, au mari pauvre mais plus sympathique.
 
L'individu tient sa promesse et rapporte les armoiries à Barry dans les temps, mais ne donne pas de détails sur la façon dont il les a reprit. Barry parvient seulement à obtenir le nom de celui qui les possédait.
Quelque jours plus tard, Barry apprend avec une certaine gêne que la personne en question a été retrouvée morte de façon tout à fait... brutale.


Dernière édition par Frhejal le Sam 13 Oct 2018 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Doppelsöldner
Doppelsöldner
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Ven 12 Oct 2018 - 19:52

Joli résumé, surtout bien complet et rapide. Respect  cheers

Plusieurs petites remarques néanmoins (principalement sur le dialogue surpris) :
 - "votre mission était de le protéger" --> il a : dit vous deviez la protéger
-  "Cela fait trop longtemps que Togashi nous nargue, il est temps qu'il apprenne " --> "Togashi n'a jamais agit aussi directement contre nous, il est désespéré ( ou affaibli, je ne me souviens plus de ce moment là...)


Petits souci aussi sur les noms, mais je pense que c'est ta touche R qui bloque  Very Happy :
Holdro
Dudrax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frhejal
Soldat du Rang
Soldat du Rang


Messages : 46
Date d'inscription : 01/04/2017

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Sam 13 Oct 2018 - 12:13

C'est corrigé ! Et je vais réparer la touche R...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drascur
Recrue


Messages : 1
Date d'inscription : 11/10/2018

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Dim 14 Oct 2018 - 20:44

Bon, je vais d'abord mettre une brève description de mon personnage et le résumé sur la séance.
Toute critique est la bienvenue Smile
Note : Il semble que je ne puisse pas poster d'image comme je suis un nouveau membre depuis moins de 7 jours, je peux poster l'image plus tard si vous le voulez.



Description de personnage

Son nom, c'est Drasc. Du haut de ses 24 ans, il cherche simplement à se démarquer dans ce qu'il fait.

Mage d'air, il a choisi de se spécialiser dans la magie de l'air car c'est à ses yeux la magie la plus pure. Il n'y a rien de tel qu'un casse-tête grandeur nature pour se satisfaire l'esprit. Et c'est ça qui lui plaît.

Au niveau du savoir faire, il sais utiliser quelques sorts d'illusion en plus de quelques sorts utilitaires. Résoudre les problèmes par la discussion dès que c'est possible est son moteur. Mais effectuer des actions dégradantes ne le dérange pas tant que c'est bien fait. Habile de ses mains, il est capable de se déguiser et a une bonne intuition pour l'utilisation des outils en tous genres. Par contre, il cherchera à tout prix à éviter les affrontements brutaux et résiste très peu aux coups que l'on peut lui asséner

À ses yeux, la justice va au plus malin et estime ne pas avoir à se sentir attaché envers qui que ce soit. Les corvées ne sont pas un problème pour lui même si elles sont meilleures effectuées par les autres

D'un caractère parfois étourdi et trop sérieux, il peut parfois se mêler des affaires qui ne le regardent pas pour pouvoir y apporter son grain sel. Il lui arrive de développer de l'anxiété dans certaines situations


Pour le physique, mon personnage n'est pas super grand mais est au dessus de la moyenne, a des cheveux blancs, un physique très avantageux. Il porte habituellement une robe de mage mais peut se changer et même se déguiser si nécessaire.



Résumé de la séance

J'ai un énorme soucis, mon père... Depuis qu'il a fui la bataille, je ne sais pas ce dont il est advenu et je ne tiens pas à le savoir. Il a tâché le nom de la famille et je suis obligé à cause de lui d'être surveillé par un maître mage du nom de Voridel. Il est extravagant et me laisse beaucoup de libertés bien qu'il ait l'air très puissant.


Alors que je suis dans le temple sous sa tutelle, j'apprends que nous sommes conviés pour une mission diplomatique de la part de notre duc Dudrax pour aller montrer notre sympathie au duc voisin. On ne m'a pas vraiment demandé mon avis et je doute qu'il importe, je les accompagne. Il nous est dit que le convoi mettra environ 5 jours à arriver, en espérant qu'aucun accident ne se produise.

Lors de départ, je découvre qui sera de la partie :


    • Notre duc Dudrax
    • Le capitaine de la garde probablement
    • Mon maître
    • Une femme étrangement suspicieuse, autant que mon maître



En parlant de celle-là, elle est habillée comme un homme et s'entend très bien avec Voridel même si je n'ai pas pu en savoir plus sur leur relation, probablement pas plus que de très bons amis en tous cas. Elle cherche très souvent des camarades de beuverie. Hormis les personnes mentionnées, personne de vraiment important, juste le nécessaire pour qu'un convoi se comporte comme tel.


On arrive au château, mon maître est devant en train de faire la grimace à côté de Dudrax et le capitaine. Il descend alors et salue un homme qui semble être le duc Léonidas. Cet homme qui était alors tout pâle se remet d'aplomb après avoir serré la main de mon maître, probablement un tour de passe passe.

Voridel sélectionne alors trois personnes dans un groupe de quatre pour les inviter à se tenir dans un cercle qu'il vient de ratisser sur le sol. Malgré les légères protestations des heureux élus, ils se tiennent dans le cercle tout en écoutant mon mentor qui leur assure que cela leur fera du bien. Il avait raison, ils semblèrent guéris de leurs soucis.
C'est alors qu'il se dirige vers moi pour m'indiquer discrètement de faire attention à une personne dans ce groupe ; un grand gaillard d'environ deux mètres en armure. Sans perdre de temps, il en profite pour rejoindre sa bonne amie.


Après cela, je me dirige avec le reste des invités vers la salle de cérémonie où un banquet est tenu. Sur le chemin, Voridel décide de s'écarter du groupe pour aller je ne sais où. Franchement, tout le temps que je peux avoir sans à me soucier de lui est le bienvenu.


Je m'installe à table, je profite du repas tandis que je me fais aborder par deux des personnes du groupe de tout à l'heure. Bien ! Je vais peut-être enfin apprendre des choses intéressantes.
L'un se nomme Barry, il est banal... vraiment, il n'y a rien de plus à dire. Cela-dit, je suis d'avis qu'on n'oublie pas quelqu'un d'aussi simple, à voir si je m'en souviendrais.
L'autre est borgne et m'a d'ailleurs salué en me présentant son œil de verre. En parlant de verre, il semble tenir au sien. Il dit se nommer Deroche bien que son camarade le nomme Baptiste. Je vais l'appeler Deroche.

J'aime beaucoup ces deux personnes, elles sont capables de discuter. Ils m'ont appris que beaucoup de choses se sont passées dans ce château; notamment le meurtre de l'ancien duc Arthas et de sa concubine. Dans la discussion, je démêle aussi que ce sont eux qui ont directement participé à l'élucidation de ce meurtre et que ce sont des invités d'honneur.
J'entends aussi parler de l'ancien mage qu'ils ont nommé « Sapin de Noël », il se serait fait renvoyé par Léonidas. Ce mage a apparemment lancé un sort de conservation de viande sur le corps d'Arthas. Quelle drôle d'idée.


Pendant la discussion, trois personnes viennent rejoindre la table : Voridel et les deux autres du groupe de tout à l'heure. Une femme mal en point avec un énorme sourire sur le visage ainsi que la personne dont je devais me méfier. Il semble bourré et son visage porte plusieurs blessures.
Je n'arrive pas réellement à cerner le grand gaillard. Je ne sais pas comment l'ancien mage de la cours leur a vendu la magie, mais ils ont vraiment l'air d'apprécier mon maître en comparaison. La femme lui demande si il sait quelque chose à propos de tatouages luisants. Négatif, il leur dit ne rien savoir.


Notre « mission diplomatique » se déroule deux jours plus tard lors du couronnement du duc Léonidas, il s'agit juste d'apparaître en public pour indiquer que nous sommes alliés, ennuyant...

Après cela, Voridel me prend à part et fait en sorte que l'on ne soit pas entendus.
Il me donne pour mission d'accompagner l'homme qu'il m'a indiqué qui porte le nom de Sif à la capitale car son père est accusé de meurtre. J'accepte quelques peu à contre coeur mais les tâches ingrates peuvent être un bon moyen de récupérer les bonnes faveurs. J'acquiers alors le sauf-conduit pour voyager d'avant-poste en avant-poste. Il m'indique aussi que je dois remettre un message manuscrit au haut-prêtre de l'église sur le chemin. Pour finir, il s'éclipse en m'invitant à le contacter si il se passe quoi que ce soit.


Je regrette déjà d'avoir accepté, alors que j'étais à la bibliothèque, Sif vient me chercher en essayant de me soutirer le sauf-conduit. Je déteste ce genre de personne, pas possible de discuter avec. Si il y a un mur devant lui, il va taper dedans jusqu'à ce qu'il puisse passer.
Je sens un instinct meurtrier en lui, il va me tuer si je ne fais pas ce qu'il veut, or, je n'ai pas intérêt à me défiler, pas comme mon enfoiré de père. Après l'avoir difficilement convaincu de me laisser l'accompagner, je réussis aussi à faire passer le fait que j'ai mission de remettre à un message à une personne sur la route.


Pressé de partir, il me pousse à nous en aller le plus rapidement possible, c'est alors que Barry nous rejoint pour nous alerter. « Le demi-frère du duc est mort ! » résonne dans mes oreilles tandis que Sif ne veut que s'en aller. Il s'agit là d'une occasion en or pour rester ici et voir ce qu'il se trame et profiter de la bibliothèque. À deux reprises, je tente de lancer le sort Bénédiction de Benten sur Barry pour rendre Sif plus enclin à l'écouter, mais j'échoue à deux reprises et suis forcé de partir avec la bête féroce.


Sur la route, Sif essaye de forcer le cheval à avancer le plus vite possible. Cependant, il n'est pas plus doué à cheval que moi. Nous arrivons fatigués au niveau de l'église, j'avais prévu de remettre le message au haut-prêtre et de repartir directement mais je me fais interpeller par une activité étrange des esprits de l'eau. Comme attiré aveuglement par le mystère, je tente d'invoquer les esprits de l'eau tandis que je sens une force colossale m'attraper par le col et me mener en dehors de l'église. « Quelle erreur ! » me dis-je. « Non seulement j'invoque les esprits dans un lieu sacré mais je repars sans avoir demandé leurs faveurs ! »

Je réussis à le faire lâcher prise en m'entourant de quelques flammes légères tout en courant vers les esprits en leur demandant de me décrire l'activité. Je ne prête honnêtement que peu d'attention à leur réponse, je ne tiens vraiment pas à me faire éventrer par le monstre que j'ai laissé derrière moi. Les esprits ont montré la création de l'église ainsi qu'une deuxième image où soleil s'éteint. Prophétie ? Peu importe, je dois me remettre en route le plus vite possible avant qu'il ne m'arrive malheur.
Il faudra néanmoins que j'écrive une lettre d'excuse à mon maître en espérant que mon erreur ne prenne pas trop d'ampleur...


La suite du chemin se déroule en silence, je crois qu'il ne sait même pas comment je m'appelle. Arrivé sur place, nous sommes accueillis par une figure importante chargée de l'affaire, bien que je ne connaisse pas son nom, je le reconnais. Sif rencontre alors son père habillé en haillons. Étrangement, il me laisse assister à leur conversation, m'aurait-il accepté ?

Il est convaincu que son père est innocent et ferait tout pour le prouver. Son paternel rétorque alors en le sermonnant gentiment, comme quoi les mages de la cours auraient questionné les esprits et affirmés que c'était lui qui avait porté le coup fatal, bien qu'il ne s'en souvienne pas. Sif, alors dérangé et pas aidé du fait que le dernier mage qu'il ait rencontré soit « Sapin de Noël » insulte l'efficacité des mages. Je ne rétorque pas, nul de moi l'idée de le mettre en colère. Il décide de me poser quelques questions sur la magie et je lui apprends que des sorts de manipulation peuvent exister et sont interdits si ils existent et que les esprits ne sont jamais réellement clairs dans leurs propos.

Je sens comme une lueur d'espoir en lui, je sens que j'ai remonté dans son estime.
Se pourrait-il que l'on finisse finalement par s'entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
404 No Name Found
Bleusaille
Bleusaille
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 20
Localisation : quelque part sur la planète Terre

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Lun 15 Oct 2018 - 20:06

Résumé séance du 10/10 :



    Bon, c'est bien sympa de dérouiller des mecs qui complotent mais aussi faudrait-il que ces mecs jouent fair-play et ne balancent pas de poison sur tout le monde... Résultat des courses : je suis dans un état lamentable, le seul qui tient encore debout c'est Barry (et uniquement parce qu'il est resté planqué derrière tout le long du combat...foutu feignant!), un garde a succomber au poison et un autre est dans les choux depuis des jours... J'ai pas spécialement envie de finir pareil...



    Après 4 ou 5 jours de repos, un convoi venu de chez nous déboule chez le Duc. Il est composé de quelques gardes, notre Duc, le capitaine de la garde sauvé par Anita un petit mois plus tôt, une femme habillée en homme et enfin deux mages. Bon premièrement ils font pas trop mal aux yeux... Enfin si le plus « jeune » des deux de par son charisme mais c'est pas douloureux. Par contre l'autre... c'est quoi ce guignol ? Excentrique comme quatre et qui commence à nous jauger. Oh en fait non il cherche seulement les gens touchés par le poison et nous soigne même en un claquement de doigt. Bon, ok respect, c'est déjà BEAUCOUP plus serviable que l'autre Sapin de Noël...



Après un bref échange de politesse entre notre Duc et Léonidas, nous sommes félicités par notre Duc et annonce a Agathe que sa récompense l'attend dans la salle d'entrainement. Une récompense dans une salle d'entrainement ? Un combat oui ! J ne dois en aucun cas rater ca !



Je la suis là-bas ou nous retrouvons l'excentrique, la transgenre et le chef de garde. Ces derniers semblaient sur le point de boire et, sans aucun avertissement, la transgenre poursuit la table qu'elle a envoyer rencontrer le visage d'Agathe. J'essaye bien de demander au mage et au chef la raison d'un telle agression et récolte pour deux seules réponse : - « ...» (chef) et - « Ne vous inquiétez pas ca va être marrant. »(mage). Ok merci... Bon il est clair que la transgenre n'y va pas a fond et qu'Agathe non plus mais bordel... c'est une dérouillée que se prend notre fille à papa où je ne m'y connais pas !

En moins de quelques instants, Agathe est étendue sur le sol, inconsciente et avec une lettre sur le visage remis par sa tortionnaire. Le mage nous invite a boire un verre (qui deviendrons une ou deux bouteilles) tout en discutant. J'apprend donc qu'il s'agissait d'un test pour notre cher amie (et il semblerai qu'elle l'ai réussi.) quand a savoir pourquoi ? Mystère. Après quelques verres, la transgenre me propose un petit duel. Après la « démonstration » qu'elle viens de faire, hors de question de refuser mais j'ai intérêt a me donner a fond où je risque de me faire démembrer. J'attaque, je la touche et le inflige une belle entaille qui réussit a la blesser dans son excès de confiance en elle mais en contrepartie elle m'envoie au sol en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... Y a pas a dire : elle est monstrueusement forte. Elle m'aide à me relever, annonce au mage (qui est bouche bée) que finalement elle sera celle qui a besoin de soins et demande au chef (lui aussi estomaqué) pourquoi je ne suis pas celui à prendre (de quoi ils parlent à la fin?).

Après quelques verres de plus, Agathe et moi retournons a la salle du banqué où notre hôte, nos camardes et les invités ont déjà mangés. Nous retrouvons Barry et Baptiste en compagnie de l'autre mage en vive conversation. Après quelques échanges, je fini par m'endormir complétement saoul.



Le lendemain, c'est le couronnement de officiel de Léonidas en tant que Duc. La fête bat son plein, tout le monde s'amuse, tout le monde bois (enfin surtout Baptiste...) et Barry en profite même pour aller s'amuser avec une jolie donzelle.

Après quelques heures, un serviteur m'annonce que mon Duc veut me parler en privé. Je le suis jusqu'à lui . Il a quelque chose à m'annoncer et qui ne me plais guère : mon père a été arrêté et est condamné a mort pour meurtre. Il m'assure avoir fait tout son possible pour retarder la sentence au maximum et ainsi me permettre de le revoir et, éventuellement, le disculper. Il me dit qu'il me fera porter dès demain un laisser-passer directe pour la capitale.



Le lendemain justement toujours pas de papier et on approche de midi... Ok la ca fait trop je vais le voir pour le lui demander. Il m'annonce qu'il a déjà fait porter le papier à Drasc, le mage. Eh bien il a intérêt a avoir une bonne excuse pour ne pas me l'avoir apporter au plus tôt ! La bibliothèque, je vois... il n'a rien de mieux a faire sans doute ? Je le chope par le col et lui réclame le papier (décidément personne ne veut me donner de morceau de papier dans ce maudit château!). Il commence par refuser de me le donner sans aucune raison ! Soit ! L'étang se chargera de le faire changer d'avis ! Baptiste avait bien aimer sa baignade surprise je suis sur qu'il aimera aussi ! La perspective d'un bain lui déplait et il consent enfin à me dire que le laisser-passer le concerne également et qu'il est impératif que nous nous présentions tout deux aux postes avec. Il ne manquait plus que ca... un compagnon de voyage imposé... Et qui doit s'arrêter en chemin en plus ! Hors de question que cette demi-portion me fasse perdre mon temps, je lui accorde 30 minutes pour faire son affaires et 10 pour se préparer a quitter le château pas plus ! Le bon coté des choses, il se prépare rapidement mais c'est au tour de Barry de venir me retarder. Il nous annonce que le petit Besiste est mort noyé.C'est triste je l'admet mais j'ai d'autre soucis en tête et trop peu de temps.



Le voyage se passe plutôt bien, nous nous reposons le minimum, il tiens la cadence et n'essaye pas de faire la conversation (finalement je devrai pouvoir le supporter pour le reste du voyage). Nous arrivons au lieu de sa petite « affaire » un temple. Il rentre pour faire ce qu'il a faire moi je reste dehors. Bon il est bien gentil mais il est long et je ne peux plus attendre. J'entre et le trouve en train de...prier!?! IL SE MOQUE DU MONDE MA PAROLE ?!? Ok c'est bon j'en ai ma claque, je le choppe par le col et le tire vers la sortie... c'est quoi cette odeur ? Et pourquoi j'ai chaud a la main ? AH MAIS LE CON ! Il m'a presque bruler la main pour retourner prier ?!? la ca suffit... euh c'est quoi ca ? Il y a des images qui se forment au dessus du bassin central. Et qui disparaissent tout aussi vite. Bah je m'en fiche on repars ! Tiens ? Il a l'air prêt a me suivre cette fois ci. Parfait en route ! Le chef du temple nous propose de rester prier avec lui. Quelle idée a la con...



La suite du voyage s'est dérouler sans encombre. Nous arrivons a la capitale, il part poser ses affaires dans sa chambre dans la résidence du Duc qui nous a été attribuer. Soit ! Moi j'ai une affaire urgente à régler. Je suis conduit vers les prisons ou je croise : le père d'Agathe ?!? Je comprend mieux quand Dudrax disais qu'il avait mieux son meilleur homme pour le protéger... Il me salut et nous amène, Drasc et moi, près de mon père. Si les circonstances avait été autres j'aurai été ravis de le revoir mais la...

Il m'explique qu'il est accusé de meurtre, qu'il n'a aucun souvenir d'avoir commis l'acte mais que, apparemment, les mages ont demander aux esprits s'il avait bien commis ce meurtre et ils ont répondus par l'affirmative...Mouais enfin entre ce que dit un mage et ce qu'il fait il y a parfois de sacré différences... Mon père est amusé et surpris de voir que je n'accorde toujours aussi peu de crédits a ces choses. Pour ma part, je suis las. Je ne souhaite qu'une chose désormais, le sortir de se trou à rat. Pour ce faire je vais sur le lieu du meurtre en compagnie de Drasc(maintenant qu'il est la, et puisqu'il sait tout de cette histoire, autant qu'il me suive. Il pourrai être utile..). Là-bas, je rencontre la femme de la victime qui nous décrit la scène et... quelque chose cloche. Tel qu'elle me décrit la situation il est impossible qu'elle ai eu le temps de se cacher et même que son mari la prévienne du danger... Piste à creuser.

J'interroge Drasc sur la possible existence de sort permettant de contrôler les fait et geste d'une personne et il me répond que si ce genre de sort existaient, il seraient interdits. Suite a ca, il invoque des esprits pour leur demander ce qui s'est passé dans cette pièce et les esprits lui répondent que mon père à tuer l'autre homme avec son arme... Merci beaucoup esprits de merde je ne le savait pas...

Bon pour le moment choux blanc mais j'espère bien faire pencher la balance en ma faveur et je ne m'arrêterai pas tant que ce ne sera pas le cas. Il ne reste plus qu'a savoir par ou chercher désormais...


Dernière édition par 404 No Name Found le Mer 17 Oct 2018 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Doppelsöldner
Doppelsöldner
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Mar 16 Oct 2018 - 22:40

miam...pas de souci Drascur pour ta photo, tu ne seras pas le dernier à la mettre...
jolis petits résumés, mais prenez note et craignez les 2 échecs critiques pour demain soir !!!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
404 No Name Found
Bleusaille
Bleusaille
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 20
Localisation : quelque part sur la planète Terre

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Mer 17 Oct 2018 - 8:56

2 EC ? pourquoi ca ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust72
Doppelsöldner
Doppelsöldner
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 12/01/2016

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Mer 17 Oct 2018 - 13:05

2 personnes n'ont pas posté de résumé  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
404 No Name Found
Bleusaille
Bleusaille
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 20
Localisation : quelque part sur la planète Terre

Feuille de personnage
Nom ::
Caractéristiques:
CaractéristiquesValeur
FORCE
POUVOIR
HABILETE

Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   Mer 17 Oct 2018 - 14:13

Ahh il est content le MJ d'un coup hein ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la foudre frappa...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la foudre frappa...
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» FOUDRE (LSD)
» FOUDRE - L 9011 (TCD)
» FOUDRE - A646 (1952-1962) puis L9020 (1962-1969) : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» Quand la foudre tombe deux fois au même endroit
» Accident d'hélicoptère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Glue :: Mystic Glue :: Jeu de rôle-
Sauter vers: